L'assurance d'une voiture en Belgique

En Belgique, comme dans les autres États, tout conducteur doit souscrire une assurance garantissant au moins les cas où des tiers seraient victimes d’un accident dont il serait le responsable. Toutefois, même si les autres garanties proposées par les assureurs ne sont pas imposées par la loi, il est souvent recommandé d’y souscrire en choisissant le contrat le mieux adapté à ses besoins.

Le choix du contrat d’assurance de son automobile

Il faut toujours comparer avec son contrat les offres d’autres assureurs, surtout si l’on a toujours été un conducteur irréprochable et si le kilométrage parcouru chaque année est relativement réduit. En effet, les assureurs considèrent qu’un conducteur qui répond à ces critères constitue un risque plus faible, ce qui leur permet d’accorder des réductions de primes.

L'assurance d'une voiture en Belgique

Par ailleurs, en ce qui concerne le choix des garanties complémentaires, il est recommandé de choisir au moins une garantie contre le vol et contre l’incendie. Les conséquences de ces deux catégories de sinistre sont en effet toujours très coûteuses. En outre, il ne faut pas sous-évaluer l’intérêt des offres d’assistance proposées par les compagnies. En ce qui concerne les autres garanties optionnelles, elles doivent être évaluées au cas par cas. Cependant, il est judicieux de choisir une assurance tous risques pour la première année si on achète une voiture neuve.

En consultant le site simulation assurance auto, on peut bénéficier des indications complémentaires sur les critères de choix du contrat.

Les démarches qu’il faut faire en cas de sinistre

Tout sinistre doit être déclaré à l’assureur dans le délai prévu par le contrat. En cas d’accident, il faut toujours remplir un constat avec l’autre conducteur. Si celui-ci est responsable de l’accident et s’il prend la fuite, il faut essayer de relever son numéro d’immatriculation et prévenir la police immédiatement. Celle-ci indiquera les démarches qu’il convient d’effectuer auprès de l’assureur qui doit recevoir notamment le procès-verbal de police dans un délai de huit jours.

Ensuite, l’assureur désigne un expert qui évalue les dégâts. Si la victime a été blessée, il lui est recommandé de se faire assister par le médecin de son choix lors de l’expertise. Une fois que l’assureur a pris connaissance du rapport de l’expert, il propose une indemnisation à la victime. Celle-ci a intérêt à consulter son avocat pour savoir si l’indemnisation proposée correspond aux sommes qui sont attribuées par les tribunaux pour des faits similaires.

Mis à jour le 11/07/2019