Permis B : ce qui change en 2019 !

Passer le permis B est communément considéré comme une démarche onéreuse, difficile à obtenir. S’il attire chaque année plusieurs millions de candidats, son utilité et la complexité de sa démarche sont régulièrement remises en question. Le passage du permis B est souvent considéré comme inaccessible aux jeunes en manque de moyens financiers, mais qui ont besoin de conduire une voiture. Si une réduction de ces coûts est considérée comme une bonne nouvelle par les millions de personnes en quête d’une alternative économique, les professionnels établis depuis longtemps dans ce domaine sont loin de s’en réjouir.

Le permis B, un investissement financier pour les candidats

En début d’année 2019, la rumeur d’une réforme du permis de conduire s’est propagée. Il aura cependant fallu attendre quelques semaines avant que les auto-écoles ne se mobilisent contre ce projet. Craignant que les réformes n’incitent à une « uberisation » des professions liées à l’apprentissage de la conduite, les auto-écoles se sont largement exprimées contre la future réduction de coûts promise aux jeunes.
Les solutions suggérées par le gouvernement tournent principalement autour d’une approche plus moderne et plus flexible du mode d’apprentissage. Parmi ces alternatives plus accessibles, des auto-écoles dématérialisées comme Permilike, référence dans le Val-d’Oise et aux alentours de Pontoise qui propose une formation au Code en ligne dont les coûts sont 2 à 3 fois moins chers que les auto-écoles classiques.
Pour le gouvernement, un remplacement de l’agrément départemental par une version nationale est aussi discuté. Ce changement de document devrait simplifier l’exercice des solutions dématérialisées, sans que l’appartenance territoriale ne représente un frein à l’apprentissage. Un changement de dispositif qui est à l’origine de la colère des auto-écoles, mais qui a de bonnes chances d’être validé.

Quels sont les avantages de l’auto-école en ligne ?

Les nouvelles mesures retenues pour le permis B sont particulièrement proches des avantages déjà offerts par les auto-écoles en ligne. Une preuve de plus que ce mode d’enseignement est plébiscité par les jeunes. En ligne ne signifie pas pour autant oublier le service au client : le candidat se verra fournir le Code Rousseau, le livret d’apprentissage et tout l’accompagnement dont il aura besoin au cours de sa formation.

  • Une plus grande flexibilité : l’apprentissage du Code se fait de façon flexible. Présenté sous forme d’entraînement illimité, il peut être sollicité 24h/24 et 7j/7
  • Des moniteurs qualifiés : les auto-écoles font appel à des moniteurs triés sur le volet. Qualifiés et expérimentés, ils vous proposent des formations de qualité durant les heures de conduite présélectionnées
  • Des points de rendez-vous au choix : les auto-écoles 2.0 ont également l’avantage de proposer des points de rendez-vous à proximité de votre habitation. Il n’y a donc aucune obligation de se rendre à plusieurs kilomètres de chez vous pour effectuer vos heures de conduite. Les points de rendez-vous sont définis en fonction de votre position géographique afin de simplifier les rencontres entre formateurs et candidats
  • Une inscription en quelques clics : il suffit d’aller sur les sites des auto-écoles en ligne pour procéder à l’inscription. La démarche se fait en quelques minutes
  • Des tarifs plus avantageux : que ce soit pour l’obtention du permis B classique ou pour sa version automatique, les tarifs proposés sont nettement plus intéressants que ceux pratiqués par les auto-écoles classiques. Les coûts sont calculés en fonction du choix de formation retenu

Quels sont les coûts actuels du permis et du Code ?

Estimé en moyenne à 1800 €, le coût du permis B représente un véritable effort financier pour les jeunes débutant dans la vie active, mais également pour les candidats ayant déjà une situation financière. Les tarifs appliqués à Belfort sont actuellement les moins onéreux : le permis B coûte 1468 €, tandis qu’il faut compter pas moins de 2140 euros dans la capitale.
Les variations de prix se constatent dans chaque région, avec invariablement des écarts de quelques centaines d’euros. La moyenne des 1.800 € vaut principalement pour les régions de Loire-Atlantique, d’Ille-et-Vilaine, du Finistère et du Morbihan. Si le prix du Code est plus accessible, il faut tout de même compter sur une différence de plusieurs dizaines d’euros en fonction des options retenues, du nombre d’heures de conduite, de l’évaluation initiale et des passages à l’examen.

Des forfaits de conduite facturés

Le minimum d’heures de conduites instaurées avant l’épreuve correspond à 20h de conduite, même en conduite accompagnée. Généralement présentées sous forme de forfaits, ces 20 heures sont facturées entre 800 et 1500 €. Une moyenne à laquelle s’ajoutent des tarifs plus élevés pour chaque heure supplémentaire.

Des possibilités de financement non négligeables du permis B

Les sommes engagées dans le passage du permis B peuvent être partiellement assumées par des aides au financement. Suivant votre situation, des solutions simplifiant l’accès au permis pourront être sollicitées. À l’heure actuelle, les montants sont généralement plafonnés à 1.200 €.
Cette marge répond aux réalités perçues par les moins de 25 ans, ainsi que par les jeunes débutant dans la vie active. Considérée comme un frein à la recherche effective d’emploi, l’absence du permis B bénéficie de solutions adaptées. Les aides ne sont ainsi disponibles que pour les personnes inscrites dans les catégories A, B et D de Pôle Emploi. Elles peuvent également être demandées si vous bénéficiez du RSA ou si vous êtes en contrat aidé.

Une bourse au permis B offerte par le CCAS et la mairie

Les candidats au permis ont également la possibilité de postuler pour une bourse au permis B. Délivrée grâce au dispositif d’accompagnement mis en place par le Centre Communal d’Action Sociale et la mairie, cette bourse est accordée à deux personnes en échange de 70h de travail social dans leurs communes. La bourse, d’une valeur maximale de 1.500 €, est adressée aux jeunes en recherche d’emploi ou de formation.
Elle est destinée aux jeunes de plus de 18 ans pouvant justifier d’une domiciliation d’au moins un an dans la commune.

Permis B : ce qui change en 2019 !

Que prévoit la réforme des auto-écoles ?

Le gouvernement souhaite mettre en place un contrat-type sur les tarifs appliqués aux formations de conduite. L’objectif est d’obtenir une certaine transparence au niveau des coûts. La réforme des auto-écoles devrait ainsi permettre aux candidats de réaliser une inscription en ligne, sans démarche supplémentaire.
En utilisant le modèle destiné aux candidats libres disponibles sur le portail, vous pouvez également postuler aux aides offertes par l’État. L’intérêt du gouvernement pour les solutions en ligne est notamment justifié par le développement de simulateurs de plus en plus performants, mais également par les taux de réussite affichés par les auto-écoles en ligne. Une fois titulaire du permis B, c’est la liberté assurée !

Mis à jour le 20/03/2019