Le Magazine des passionnés de Voitures et de Motos
Le Magazine des passionnés de Voitures et de Motos

Voiturette et jeunes de moins de 18 ans

Une voiturette est une voiture sans permis qui roule à 45 km/h maximum. Contrairement à la voiture classique, la VSP ne contient que deux places maximum : une pour le conducteur et une autre pour le passager. Pour les jeunes de moins de 18 ans, il s’agit là d’une solution très intéressante qui ne nécessite aucun permis obligatoire. Pour la conduire, il faut avoir au moins 14 ans. Il faut aussi être titulaire du permis AM, une vision renforcée du BSR, obligatoire depuis 2013. Les jeunes voient cette petite auto comme une vraie alternative à un scooter ou à une moto.

Le prix de la voiture sans permis

En plus d’être très utile pour les courts trajets, la voiturette est un véhicule qui offre de nombreux avantages aux personnes n’ayant pas de permis de conduire. Cette micro-car est accessible dès 14 ans, est peu encombrante et très pratique. C’est un véhicule automobile à performances réduites qui doit répondre à plusieurs critères. À vide, il ne doit pas peser plus de 350 kg. C’est un quadricycle léger à moteur qui doit être assuré, comme tout autre véhicule circulant sur la voie publique.

Son seul inconvénient est son prix particulièrement onéreux. En effet, son prix d’achat reste assez élevé et est souvent accompagné d’autres dépenses, comme celles des assurances. Pour acheter une voiture sans permis, il faut prévoir au budget d’un minimum de 10 000 euros.

Qu’en est-il de l’assurance de la voiturette ?

Au même titre que les autres véhicules terrestres à moteur, la voiture sans permis doit obligatoirement être assurée. Il faut au minimum souscrire la garantie de responsabilité civile. Pour l’obtenir, il suffit de fournir une copie de la carte grise de la voiturette à votre assureur. Il vous proposera l’assurance tous risques et également d’autres garanties en option pour optimiser votre protection et celle de votre VSP. Par exemple, la garantie contre le vol, la garantie contre l’incendie, la garantie mécanique, la garantie dommages et la protection juridique, entre autres.

En revanche, il faut noter que l’assurance des voitures sans permis coûte très cher. Une simple assurance au tiers peut coûter plus de 560 euros annuellement. Un prix qui s’explique par le manque d’expérience des jeunes conducteurs sur la route, mais aussi par les différents problèmes qu’auraient rencontrés les conducteurs sans permis. Bien souvent, soit leurs permis leur ont été retirés soit ils ont été suspendus. C’est pour cela que les assureurs restent frileux à l’idée d’assurer les conducteurs sans permis.

Autre aspect important de l’assurance pour voiturettes : le conducteur ne bénéficie pas de la clause bonus/malus. Cette clause appliquée aux conducteurs de voiture classique ne concerne pas les conducteurs de VSP. Pour rappel, le bonus-malus s’applique à la prime de référence, c’est-à-dire la prime de l’assureur. Une année sans sinistre permet d’augmenter le bonus, tandis qu’un sinistre peut infliger un malus. Cette clause est aussi connue comme le système de réduction-majoration de la prime d’assurance à chaque échéance annuelle.

Quoi qu’il en soit, vérifiez toujours les exclusions et les déchéances de garanties. Il est bon à savoir que le prix de l’assurance voiturette dépend de certains critères, notamment de l’historique du conducteur et de sa formation.

Pour comparer des offres d’assurances VSP, vous pouvez visiter le site spécialisé www.assurance-voiturette.fr

Aucune remise en perspective sur une assurance auto classique

D’une part, on remarque que le prix d’une assurance voiture sans permis peut être très élevé, en raison des risques que présentent les conducteurs sans permis. D’autre part, on constate que certains assureurs proposent des tarifs préférentiels aux jeunes conducteurs ayant réalisé la conduite accompagnée. En effet, un jeune conducteur ayant opté pour l’apprentissage anticipé de la conduite (AAC) et en possession de son attestation de fin de conduite accompagnée peut bénéficier d’une remise intéressante sur l’assurance d’une voiture.

Hors un utilisateur d’une voiture sans permis ne rentre pas dans les critères permettant d’obtenir une réduction, en effet en raison de la puissance d’une voiture classique comparativement à une VSP, les assureurs les font rentrer dans la catégorie des cyclomoteurs.

VSP : solution intéressante pour les jeunes mais…

En somme, la VSP est une solution intéressante pour les jeunes, car c’est un véhicule qui leur apporte du confort et de la praticité. Les modèles de voiturettes sont de plus en plus modernes. La voiture sans permis vient progressivement remplacer le scooter et la moto, qui sont moins sécurisants que les voiturettes. De plus, les jeunes éprouvent souvent des difficultés à passer le permis en raison de son coût excessif et de ses délais d’attente. Aujourd’hui, les voiturettes sont pourvues d’une multitude d’options comme la caméra de recul, les jantes alliage, la climatisation et l’autoradio tactile entre autres.

Toutefois, pour le moment son coût d’achat élevé et sa police d’assurance limite son accès à des personnes ayant des moyens importants. Le VSP n’ouvrant pas d’accès à des réductions d’assurance pour les jeunes conducteurs, c’est donc un investissement à fond perdu sur le long terme.

Voiturette

Mis à jour le 02/11/2017