Le Magazine des passionnés de Voitures et de Motos
Le Magazine des passionnés de Voitures et de Motos

Les véhicules concernés par le contrôle technique

Le contrôle technique des véhicules, mis en place le 1er janvier 1992 est une mesure préventive, dont le but est d’améliorer la sécurité routière. Le but de ce contrôle est de vérifier les principaux organes de la voiture, en vue de déterminer si certains ont besoin d’entretien. Ce contrôle prend en général moins d’une heure et est effectué sans qu’il y ait nécessité de démonter la voiture. Les véhicules de particuliers, véhicules utilitaires et les campings cars n’excédant pas les 3,5 tonnes sont les principales concernés par ce contrôle.

Première visite après 4 ans de mise en circulation

Les véhicules concernés par le contrôle technique

Généralement, ce sont tous les véhicules qui ont un poids total inférieur ou égale à 3,5 tonnes qui doivent passer ce contrôle qui est également appelé visite technique périodique. La première visite doit être faite au quatrième anniversaire de la première mise en circulation du véhicule, et les prochains contrôles seront faits tous les deux ans. Durant cette première, comme dans les contrôles 124 points seront passés au crible pour vérifier si la voiture est bien en état de circuler. Ces points se regroupent principalement dans 10 fonctions du véhicule, dont la plupart sont liés à la sécurité comme le dispositif de freinage ou les équipements. En cas de défauts constatés sur le véhicule, il sera soumis à une obligation de correction.

Les types de visites à passer

Généralement, le véhicule doit passer une série de 3 visites en commençant par le contrôle périodique qui se fait à partir de la quatrième année de mise en circulation. Si cette première visite révèle des anomalies qui ont besoin d’être corrigées, le véhicule devra alors passer une contre-visite. Celle-ci sera alors effectuée sur les principaux points qui ont été réparés sur la voiture, pour valider les corrections qui ont été apportées. À noter que la contre-visite devra avoir lieu dans les deux mois qui suivent le contrôle technique faute de quoi la voiture devra repasser une visite technique. Le test antipollution, quant à lui, devra être fait un an après le contrôle technique obligatoire. Cela touchera surtout les camionnettes et VASP de moins de 3,5 tonnes.

Mis à jour le 12/11/2015