Contrôle technique : tout ce qu’il faut savoir

Le contrôle technique est une étape obligatoire pour tous les véhicules, bien que différente en fonction de s’il s’agit d’une automobile, d’un 4×4, d’une voiture de collection, d’un cing-car, etc. Aujourd’hui, on s’intéresse au contrôle technique pour les automobiles de moins de 3,5 tonnes.

Contrôle technique : tout ce qu’il faut savoir

Le contrôle technique : à quoi ça sert ?

Cette étape a été rendue obligatoire en 1986 pour les véhicules d’occasion à la vente, puis en 1992 pour tous les véhicules. L’objectif est d’assurer des automobiles en bon état de fonctionnement et d’éviter les accidents de la route. Le contrôle technique doit être réalisé au bout de deux ans pour une voiture neuve, puis tous les quatre ans par la suite.

Comment ça marche ?

Pour faire son contrôle technique, il suffit de se rendre chez un spécialiste, comme cette carrosserie experte en contrôle technique. Celui-ci effectue la vérification de 124 points différents, concernant le bon fonctionnement du moteur, de l’éclairage, du système de freins, l’état de la carrosserie et des vitres, etc.

A la suite du contrôle technique, le professionnel délivre une vignette. Celle-ci spécifie la lettre A si le véhicule est en bon état, et la lettre S si certains éléments sont à changer. Dans ce dernier cas, l’automobiliste doit alors se charger de faire le nécessaire dans un délai de deux mois.

Faut-il faire son contrôle technique plus régulièrement ?

Bien que cette étape soit obligatoire tous les quatre ans, rien n’empêche de faire réviser sa voiture plus régulièrement, pour plus de sécurité. Dans le cas d’une vente de voiture d’occasion, le contrôle technique doit dater de moins de six mois, sauf si celle-ci a moins de quatre ans, auquel cas cela n’est pas obligatoire.

Mis à jour le 25/09/2018