Conducteurs malussés ou résiliés : comment vous assurer ?

Il peut arriver qu’un assuré se retrouve sans contrat, suite à la résiliation de ce dernier par l’assureur. Les raisons sont variables, comme par exemple des retards récurrents au niveau des paiements, un malus excessif, un risque qui est devenu trop conséquent ou alors des tentatives de fraude. Si vous êtes dans cette situation plutôt inconfortable, retrouver un nouvel assureur n’ai pas chose aisée. Passons en revue les différentes options qui s’offrent à vous.

Comment retrouver un contrat d’assurance après une résiliation ?

Une assurance automobile étant par définition obligatoire, toute personne en possession d’un permis de conduire est à même d’être assurée. Ceci est un droit. Et pourtant, malgré cela, vous serez probablement confrontés à de nombreux refus si vous êtes en quête d’une nouvelle assurance avec l’étiquette « résilié ». Il en sera de même si vous êtes fortement malussé. Néanmoins, des solutions existent. Vous avez la possibilité de solliciter une assurance dédiée aux conducteurs résiliés. L’inconvénient majeur est que vous risquez d’être confronté à des primes extrêmement élevées.

Ceci s’explique aisément puisque ces dernières traduisent de façon mécanique la hauteur du risque encouru par l’assureur.

Si vous souhaitez continuer à conduire, il faudra accepter de payer le prix fort, du moins dans une certaine mesure. Rien ne vous empêche de faire jouer la concurrence et d’étudier plusieurs offres. Vous aurez peut-être la chance de tomber sur un assureur davantage clément et on vous conseille d’ailleurs  SOS assurance dont les tarifs sont relativement corrects.

Sachez encore que vous avez la possibilité de saisir le Bureau central de tarification qui vous permettra, dans tous les cas, d’obtenir au minimum l’assurance responsabilité civile.

Mis à jour le 19/08/2018