Les moteurs downsizés, une solution d’avenir

En parcourant le site de votre mandataire à paris, vous l’aurez peut-être remarqué, les petits moteurs essence turbo sont à la mode.
Dans le même temps, les diesels sont de plus en plus montrés du doigt, voici pourquoi.

L’évolution actuelle des moteurs

Le petit moteur essence turbo est souvent désigné par le néologisme « downsizé ». En anglais cela signifie un moteur de plus petite taille.

Démocratisée dans les années 80 par Volvo sur les véhicules de grande production, après que Renault et BMW aient défriché la voie sur des modèles sportifs, l’augmentation de puissance tout en sauvant l’aspect de la consommation revient au goût du jour.
Concrètement, il s’agit d’obtenir la même puissance avec un moteur d’une cylindrée inférieure en lui ajoutant un turbo. La consommation est ainsi inférieure et il est facile de la moduler en faisant varier la pression dudit turbo.

C’est l’une des raisons pour laquelle un même moteur 1,6 litres, qui équivaut à un sage 2,4 litres sans turbo, peut également équiper des voitures sportives (la puissance augmentant selon la puissance du turbo).

Les moteurs diesel montrés du doigt

Véritables héros des années 1990 et 2000, les moteurs diesel ont perdu de leur superbe. Votre mandataire à marseille vous dira ainsi que la part des essence remonte sensiblement, dans le nombre total de ventes.

Le fait est que le diesel est arrivé en bout de développement en ce qui concerne sa dépollution et il est très difficile et coûteux de réduire davantage ses émanations de NOx (monoxyde et dioxyde d’azote) et de particules fines.

Ces dernières sont montrées du doigt car elle favoriserait les cancers. Les marques vendues par nos mandataires à lyon et lille proposent ainsi un plus grand nombre de versions essence que de par le passé. Un autre avantage de l’essence est de se marier plus facilement à l’énergie électrique dans les véhicules hybrides.

Mis à jour le 13/07/2018