5 conseils pour réussir le Code de la route


Le permis de conduire se déroule en deux examens. Une partie pratique au cours de laquelle l’examinateur contrôle différents points dans un temps imparti, généralement une vingtaine de minutes, et une partie théorique appelée plus communément Code de la route. Cette dernière permet de valider un certain nombre d’acquis quant aux règles qui régissent la conduite. Elle est souvent bien moins réussie que l’examen de conduite, ce qui s’explique notamment par des questions parfois jugées confuses de la part des candidats.
D’ailleurs, une partie de ces questions ont été supprimées, puis réécrites après que l’on ait vu le taux de réussite à l’examen passer de 70 % à 17 % en mai 2016. Voyons dès lors ensemble comment bien se préparer à l’examen du Code de la route.

Trouvez la méthode d’apprentissage qui vous correspond

Apprendre le Code de la route n’est pas une partie de plaisir pour la majorité des personnes concernées. En effet, de façon générale, il s’agit d’apprendre comme à l’école un ensemble de règles par cœur, que l’on juge bien souvent inintéressantes. Mais en réalité, si l’apprentissage du Code de la route vous procure cet effet, c’est sans doute que la méthode que vous employez n’est pas adaptée à votre profil. Il est vrai que l’examen théorique tend à se complexifier davantage au fur et à mesure des réformes, mais jamais il n’a été aussi facile d’apprendre les différentes règles de conduite.
Il existe désormais des moyens ludiques et modernes pour favoriser leur bon apprentissage. C’est ce que propose par exemple PrépaCode, avec son application mobile compatible sur différents supports tels que tablettes, smartphones et ordinateurs (Mac et PC). Grâce à cette application, dès que vous avez du temps libre, vous pouvez en profiter pour découvrir et apprendre une leçon en quelques minutes seulement.
Ses principaux atouts sont le parcours pédagogique innovant sur lequel elle repose, les corrections détaillées et animées qu’elle met à disposition afin de guider le plus possible les apprenants ainsi que l’expérience interactive qu’elle permet et qui incite à se connecter souvent.
En somme, l’apprentissage du code se fait plus naturellement par ce biais, ce qui aboutit à une validation plus rapide de cette première étape.

Un apprentissage régulier est la clé de votre succès

À partir du moment où vous commencez votre apprentissage, le secret de la réussite est la régularité que vous allez vous imposer. En effet, deux écoles dominent : celle qui consiste à cumuler plusieurs séances d’un coup sur des temps limités, généralement 2 jours dans la semaine et celle qui consiste à apprendre selon un rythme moins intensif, mais régulier. Parmi ces deux cas de figure, le dernier est celui qui est le plus à même de vous conduire vers la réussite. Votre cerveau a en effet besoin de régularité pour assimiler les notions apprises.
Les apprendre une seconde fois quelques jours plus tard grâce à une nouvelle leçon permettra de réactiver ces notions pour les inscrire durablement dans votre mémoire. Pensez également à varier vos méthodes : en plus d’utiliser une application sur votre mobile, rien ne vous empêche de vous créer des fiches, des mémos visuels, des quiz, voire de créer des jeux avec d’autres apprenants. Retenez en somme que les journées intensives de code vous obligent à retenir les règles par cœur, alors que la pratique régulière vous prend moins de temps au cours de chaque session et vous aide à retenir les leçons sans effort.

Rapprochez-vous des conditions réelles d’examen

C’est un point important que vous devez prendre en compte dès lors que vous aurez assimilé suffisamment de notions. En effet, le meilleur moyen de savoir où vous en êtes est de pratiquer des séances de code dans les mêmes conditions que celles de l’examen. Ainsi, les applications existantes mettent bien souvent à disposition des examens blancs chronométrés pour tenter de coller au plus près des exigences de l’examen théorique.
Toutefois, ne vous inquiétez pas si vous n’arrivez pas tout de suite à obtenir un score supérieur ou égal à 35 points sur 40 questions. Dans un premier temps, le principal est de vous familiariser avec les conditions dans lesquelles vous vous trouverez le jour J pour réduire le stress le moment venu. Ensuite, vous devrez impérativement passer la barre des 30 réponses justes pour tenter de vous inscrire au code. Si vous n’arrivez pas à la franchir régulièrement, c’est que vous n’êtes pas encore prêt pour passer l’examen. Écoutez attentivement les corrections et prenez des notes pour dépasser ce cap.

Réduisez votre stress

5 conseils pour réussir le Code de la route

Les candidats sont souvent stressés à l’idée de passer un examen dont ils ne connaissent pas les tenants et les aboutissants. Il arrive fréquemment que certains d’entre eux ne soient pas bien informés sur la façon dont il va se dérouler, ce qui ne peut qu’être un amplificateur de stress et par là même une source importante d’échec. Il est crucial, pour que vous soyez dans les meilleures dispositions possible le jour J, de vous renseigner très précisément au préalable sur les conditions de l’examen :

  • Quels sont les papiers à fournir ?
  • Où se situe le centre d’examen ?
  • Comment le boîtier fonctionne-t-il ?
  • Combien de questions seront posées ?
  • Combien de bonnes réponses me faut-il pour réussir l’examen ?
  • Puis-je corriger une réponse, si oui comment ?
  • Combien de temps ai-je à ma disposition pour répondre à une question ?

Avoir des réponses à ces interrogations vous permettra d’être plus détendu lors de votre passage et de vous concentrer réellement sur les questions posées.

Soyez concentré et bien reposé

Il est impératif que vous soyez bien reposé le jour de l’épreuve, sans quoi vous risqueriez de manquer de concentration et de faire des erreurs bêtement. Pour cela, le mieux est de ne pas réviser la veille de votre code. Pour les plus stressés, ne faites plus rien après 17 heures. Vous devez prendre des forces physiquement, mais aussi mentalement. Réviser intensément la veille, et pire encore le matin même de l’examen, serait contre-productif.
Pour réussir votre code, vous avez dû vous préparer pendant des mois : c’est pourquoi les révisions intensives la veille et le jour même ne pourront rien faire de plus pour vous à part vous stresser davantage et vous bloquer, ce qui pourrait être à l’origine de trous de mémoire fâcheux au moment fatidique.
Vous reposer vous permettra d’avoir l’esprit libre et de solliciter votre cerveau au moment venu. Surtout, prenez le temps nécessaire pour répondre aux questions. Ne vous précipitez pas, y compris quand vous semblez connaître la réponse. Si vous avez du temps supplémentaire, profitez-en pour relire la question une seconde fois et visualiser à nouveau les photos et les réponses afin d’éliminer toutes sources de confusion.

Mis à jour le 15/01/2019