Dégivrer sa voiture en hiver

En ces temps de nuits froides, la plupart des automobilistes ont la mauvaise surprise de trouver leurs voitures gelées chaque matin.

Le mois de mars ayant été particulièrement agréable, il faut s’attendre à un mois d’avril plus frais. Les nombreux dictons auront certainement encore une part de vrai en ce mois d’avril. En attendant les Saints de glace du mois de mai, mieux vaut donc être préventif et se protéger du froid, tout du moins protéger votre véhicule.

Comme en plein hiver, les gelées matinales sont néfastes pour votre voiture et votre moral. Entre perte de temps et agacement, c’est en effet toujours une mauvaise surprise de se retrouver en face de sa voiture gelée le matin. Il faut dans ces cas là prendre son courage à deux mains, rivaliser de patience et trouver le meilleur moyen pour dégivrer son véhicule dans les meilleures conditions.

Le code de la route oblige tout automobiliste à avoir une visibilité optimale tout autour de son véhicule. Il n’est pas question de prendre la route en n’ayant gratté que quelques centimètres carrés sur le pare-brise et en gardant tout le reste des parties vitrées du véhicule couvertes d’une couche de glace.

Pour les moins courageux et les moins patients, la technique ‘à l’ancienne’ consistant à asperger sa voiture d’eau chaude est à proscrire. Le choc thermique est certes très efficace car il permet en ¼ se seconde de faire disparaître la glace sur le pare brise, la lunette arrière ou les vitres de votre véhicule mais il est très mal vécu par votre voiture. Si elles pouvaient parler à leurs automobilistes, les voitures qui subissent ce genre d’attaque auraient probablement de mauvais mots à leur encontre. Le choc de température entre un élément gelé et une température élevée est en effet très néfaste à certains organes des voitures. Les joints des parties vitrées de votre véhicule approuvent en effet très mal d’être traités avec aussi peu d’égard. Le risque premier est de nuire à l’étanchéité du véhicule. Les différences de températures auxquelles doivent faire face les joints ont alors un effet sur la résistance des matériaux, des éléments utilisés dans le joint.

La patience est sans doute la meilleure arme contre le givre. Faire tourner sa voiture pour réchauffer de manière plus naturelle l’habitacle et l’ensemble de la voiture permet alors aux différents éléments de la voiture de ne pas subir de choc thermique brusque.

Si cette solution peut prendre plus de temps, elle vous permettra certainement d’en économiser plus tard en n’ayant pas à vous rendre dans un centre pour effectuer un remplacement de pare brise. Le temps que vous ne passerez pas à attendre que votre voiture soit réparée, vous aurez tout loisir de le passer à autre chose.

Mis à jour le 13/07/2018