Circulation au Vietnam : que doit-on savoir ?

Vous comptez effectuer un voyage au Vietnam ? Vous avez sûrement déjà entendu parler de l’aspect insolite de la circulation dans la plupart des grandes villes du pays. En général, les engins à deux roues peuplent les rues et sans règles apparentes. Il y en a qui va à gauche, certains partent à droite selon leur envie. Malgré certaines harmonies qui règnent dans ce cafouillage, les nouveaux conducteurs auront du mal à s’en sortir. Si vous voulez conduire ou si vous êtes simplement de passage au Vietnam, les informations suivantes vous seront très utiles pour bien circuler dans les villes.

Circulation au Vietnam : que doit-on savoir ?

Choisir le moment propice pour traverser

La circulation est compliquée partout à cause des motos. Si vous êtes un piéton, vous devez attendre le moment opportun pour traverser les rues. Tout d’abord, il faudra attendre qu’il n’y ait plus de voitures. Ensuite, avec les motos, vous ne devez pas hésiter ni même courir. Restez concentré et regarder à gauche ou à droite selon le sens de déplacement des motos. Dans certains centres-villes, il est toutefois possible que des motos roulent à contresens. Dans ce cas-là, vous devez être très vigilant avant de traverser chaque coin de rue.

Avoir un permis pour conduire

Seul le permis vietnamien est conforme aux règlements du pays. Le permis international ou encore celui délivré par votre pays n’ont aucune valeur au Vietnam. Pour obtenir un permis, vous devez effectuer quelques démarches en remplissant par exemple un formulaire de demande de changement de permis au service de la circulation afin de traduire votre permis. Après la traduction de votre permis, le service responsable de la circulation aura besoin de la photocopie de votre passeport, visa, permis d’origine et le permis traduit. Ces documents vous permettront d’obtenir un véritable permis vietnamien. Cela s’effectue au maximum en 10 jours.

Conducteur, utilisez votre Klaxon

En règle générale, le fait de klaxonner permet d’éviter les accidents. Au Vietnam, cet outil est très utile. On l’utilise surtout en guise d’avertissement aux autres conducteurs. De nombreuses raisons nécessitent son utilisation. Vous pourrez par exemple prévenir le conducteur devant vous que vous allez le dépasser ou bien pour le mettre en garde qu’il est entrain de zigzaguer ou quand il coupe soudainement le passage sans signal. En réalité, le klaxon sert à communiquer entre les conducteurs. À chaque fois que vous conduisez, le klaxon est le moyen de signaler votre présence sur la route.

Les bons moyens pour mieux circuler au Vietnam

Conduire une moto ou une voiture est une expérience unique lors d’un séjour au Vietnam, mais il n’est pas sans risque. Seulement, pour être bien en sécurité et profiter des atouts de chaque coin, il est mieux de choisir un bon moyen de transport. Le taxi reste sans aucun doute la solution la plus confortable et la plus pratique. Il vous suffira de choisir une compagnie privée pour admirer le panorama vietnamien. Le train est également une très bonne perspective malgré sa lenteur, néanmoins, vous pourrez toujours admirer le paysage durant les trajets.

Mis à jour le 25/09/2018