Pare-brise fissuré : quelles assurances ? comment le remplacer ? combien ça coûte ?


Le pare-brise de votre voiture est fissuré ou dispose d’un impact et vous ne savez pas ce que vous devez faire ? Nous vous indiquons la marche à suivre et notamment comment fonctionnent les assurances, les conditions dans lesquelles vous devez le remplacer et les raisons pour lesquelles vous devez le changer ou le réparer.

Choisir la bonne assurance bris de glace

Généralement, l’assurance bris de glace est comprise dans votre assurance auto. Si vous faites réparer votre pare-brise, l’assurance peut même le financer intégralement sans même qu’une franchise ne soit demandée. Par contre, si vous désirez le remplacer, vous serez indemnisé sur la base de la facture de laquelle la franchise a été déduite. Donc, pour éviter que le prix ne soit trop élevé, vous devez essayer de trouver un pare-brise pas cher.

Quand faut-il changer son pare-brise ?

Si vous avez un impact ou une fissure sur votre pare-brise, il n’est pas forcément nécessaire de le changer. Dans certains cas, il sera en effet possible de réparer votre pare-brise : une résine sera alors injectée dans la fissure ou l’impact avant que la zone ne soit polie pour permettre à votre pare-brise de retrouver son aspect d’origine.

Pare-brise fissuré : quelles assurances ? comment le remplacer ? combien ça coûte ?

Si votre pare-brise est fissuré, vous devrez le changer si la longueur de la fissure est de plus de 30 centimètres ou si elle peut s’avérer dangereuse pour votre propre sécurité. En ce qui concerne les impacts, ils nécessitent un changement de pare-brise si leur diamètre dépasse les 2,5 centimètres. Enfin, dans les deux cas, vous devez le changer si la fissure ou l’impact se trouvent dans votre champ de vision.

Dans tous les autres cas, vous devriez pouvoir faire réparer votre pare-brise, ce qui vous coûtera bien moins cher que de le remplacer.

Pourquoi réparer ou changer son pare-brise ?

Avant toute chose, vous devez le faire pour vous protéger. Lorsqu’il est fissuré ou qu’il comporte un impact, un pare-brise est fragilisé. Il peut donc se briser pendant que vous roulez, ce qui peut s’avérer très dangereux.

En outre, vous n’avez pas le droit de rouler avec un pare-brise trop abîmé. Une contre-visite sera donc exigée lors du contrôle technique en cas d’impact d’un diamètre supérieur à celui d’une pièce de 2 euros ou d’une fissure de plus de 30 centimètres.

En cas de contrôle de police, vous vous exposez même à une amende pouvant aller de 68 à 135 euros et à une immobilisation du véhicule.

Mis à jour le 14/10/2019