Guide 2022 : Comment bien choisir son camping-car ?

Publié le 22/07/2022 par Thomas Lecors

Lorsque l’on choisit de partir en voyage ou en vacances, différentes options s’offrent à nous. On peut opter pour une location, pour peu que l’on en trouve une. Néanmoins, cette dernière à pour désavantage majeur de nous verrouiller sur une destination bien précise, une région à laquelle on doit revenir à chaque fin de journée. Bien sûr, la location sert de point de départ pour visiter ladite région, mais elle ne permet d’explorer des destinations lointaines potentiellement intéressantes. Un problème que ne rencontre pas le camping-car.

Avec ce dernier, vous êtes libre d’explorer une région donnée comme bon vous semble, sans vous soucier de devoir retrouver votre logement une fois la journée terminée.

Pourquoi choisir un camping-car ?

De manière très simplifiée, un camping-car est un véhicule automoteur dont l’aménagement intérieur permet d’y dormir à tout moment. En sommes, un camping car offre une flexibilité de déplacement qu’aucune location ne peut permettre. Son seul défaut serait d’être contraint de faire de longs voyages sans pouvoir emprunter l’avion. Mais ce défaut n’en est pas un. Le voyage en lui-même n’est plus une corvée, il fait partie intégrante de vos vacances.

Sur le chemin menant à votre destination, vous êtes libre de vous arrêter à tous les endroits que vous jugez dignes d’intérêt. Il n’y a plus de courses, de stress de rater la date de la remise des clés pour votre location. Vous pouvez voyager tranquillement et à votre rythme et ainsi profiter de la première à la dernière seconde de votre périple.

Guide 2022 : Comment bien choisir son camping-car ?

Bien sûr, pour cela, il faut d’abord sélectionner votre camping-car, et il en existe de toute sorte, pour tous les goûts comme pour tous les budgets. On peut donc commencer par procéder à une liste des grandes catégories de camping-car suivit les avantages du camping-car. Puis, on abordera le choix du camping-car avant de terminer par la législation concernant de tels véhicules.

Les différents modèles de camping-car

Le camping-car vans

Le camping-car sous forme de van n’a rien d’une nouveauté. En effet, il a toujours été la première option pour tous ceux qui souhaitaient aménager leur véhicule eux-mêmes et partir en vadrouille où bon leur semble. Ce type de camping-car est très discret et est souvent favorisé pour sa polyvalence. Avec le temps et la popularité croissante des aménagements personnels de tels véhicules, les grandes marques ont fini par créer des modèles spécifiques afin de répondre à une demande croissante.

Sa petite taille fait de lui l’un des camping-cars les plus maniables et les plus faciles à stationner que ces homologues.

Ce même véhicule se décline sous deux façons :

  • La première propose un toit levable, qui correspond à un esprit camping bien affirmé, où l’idée de dormir à la belle étoile est très présente. Ce type de point de vue pousse parfois ses utilisateurs à se servir du fourgon pour transporter le matériel nécessaire à un camping classique, ou de dormir dans le véhicule lorsque le climat ne le permet pas
  • La deuxième catégorie s’avère plus traditionnelle, avec un fourgon classique, que les débutants dans la conduite de camping-car apprécient grandement, notamment pour s’essayer, à moindres frais et avec plus d’aisance, dans la maniabilité d’un tel engin

Le camping-car compact

Le camping-car compact est, comme son nom l’indique, un camping-car bien plus restreint en termes de dimension que ses homologues. Cette restriction ne concerne pas seulement la longueur, mais aussi la largeur, trop souvent oubliée et qui peut s’avérer tout aussi problématique pour la conduite dans les villes.

Un camping-car compact mesure entre 2,10 m et 2,25 m de large, contre la moyenne de 2,35 m pour un camping-car dit classique.

Le camping-car capucine

Incarnation du camping-car dit classique, la capucine tient son nom de la protubérance qui dépasse au-dessus de la cabine. Ce camping-car offre un important espace ainsi qu’un lit double et des couchages supplémentaires qui conviennent parfaitement à une famille nombreuse. Malheureusement, ce camping-car souffre de quelques défauts. Son plafond bas peut devenir gênant et sa taille globale peut être dérangeante tant sur le plan de la conduite que de la consommation de carburant.

En réalité, la capucine représente un premier essai dans le monde du camping, le prototype du camping-car avant d’être lentement, mais sûrement, remplacé par des modèles jugés plus efficaces. Cette conséquence aussi logique qu’inévitable l’a progressivement fait disparaître de la circulation au profit d’une concurrence ne souffrant pas des mêmes défauts. Néanmoins, si la capucine vous intéresse toujours, de nombreux constructeurs en produisent toujours.

Le camping-car profilé

Long de 6 à 7,50 m et doté de coins adoucis pour un meilleur aérodynamisme, le camping-car profilé a fini par s’imposer comme une référence au point de l’une des principales raisons du remplacement de la capucine. Et pour cause, il parvient à réunir aussi bien l’importance d’un camping-car compact, fonctionnel avec une meilleure qualité de vie intérieure. Des critères absolument cruciaux pour un véhicule dans lequel chaque centimètre compte. On peut d’ailleurs affirmer que le camping-car profilé a grandement profité des avancées technologiques dans ce domaine et a su les appliquer à son avantage.

Comme le Capucine, il propose un lit double ou des lits jumeaux, ainsi que de nombreuses options de couchages. Il peut donc convenir aux familles avec enfants, mais le profilé a également décidé d’offrir de l’espace et du confort aux couples. En effet, il est tout à fait possible de trouver un modèle ne disposant que d’un lit simple afin de gagner le plus d’espace possible, transformant le camping-car en escapade amoureuse sur roues. L’espace gagné permet d’obtenir un grand salon très appréciable pour les longs voyages.

Le camping-car intégral

Comme son nom l’indique, le camping-car intégral est un camping-car créé sur un châssis complet qui englobe la cabine de conduite. Autrement dit, il s’agit d’un bloc uni, un camping-car complet qui se veut rigide et solide. Le seul véritable défaut de ce véhicule, défaut qui est encore étudié afin d’y remédier définitivement, est le cas du pare-brise fissuré, et ce, malgré une absence d’impact. La cause d’un tel effet est sûrement due à la structure globale du véhicule.

Pourtant, le camping-car intégral rencontre un succès mérité. Un succès dû à un grand espace très apprécié, développant toujours plus les points forts du camping-car profilé. Son prix est bien sûr proportionnellement plus élevé et ne correspondra pas à tous les budgets, mais il est tout à fait possible d’en trouver à des prix plus abordables. Son grand habitacle est souvent dédié à un couple, cependant il est tout à fait possible de l’aménager afin de permettre à bien plus de personnes d’y vivre.

Comme vous l’aurez compris, lorsque l’on parle de camping-car intégral, on parle avant tout de camping-car haut de gamme.

Les avantages du camping-car

L’intérêt d’un camping-car, c’est de partir en voyage. Et comme n’importe quel véhicule, il n’est intéressant que si vous l’utilisez régulièrement. Si vous souhaitez expérimenter la vie en camping-car de manière ponctuelle, tournez-vous vers la location. En effet, à moins d’en avoir une utilisation cumulée de deux à trois mois par an, alors l’investissement a de fortes chances de ne pas être rentable. Surtout que si votre intention est de le revendre, un camping-car perd rapidement en valeur, et ce dû aux nouvelles technologies développées ainsi qu’aux nouveaux modèles qui font leur apparition.

Néanmoins, si vous souhaitez toujours faire l’acquisition, ou même la location, d’un tel véhicule, alors il faut bien le choisir.

Comment choisir son camping-car ?

Guide 2022 : Comment bien choisir son camping-car ? #2

L’agencement

Un camping-car s’utilise rarement seul. Si c’est votre intention, alors, le choix devrait être simple. Cependant, plus vous êtes nombreux à utiliser un camping-car et plus son agencement a de l’importance, de même que le nombre de couchages disponible. Que ce soit un couple avec enfants, ou entre amis, l’agencement du camping-car va être radicalement influencé par le choix qui sera fait.

L’idéal, comme pour choisir un futur logement, est de visiter plusieurs camping-cars et de sélectionner celui qui semble convenir le mieux à vos attentes.

La taille

La taille d’un camping-car n’est pas à sous-estimer, bien au contraire. Un camping-car trop haut, trop large et/ou trop long peut s’avérer pénible à manœuvrer. Ce qui peut vous empêcher de conduire dans un milieu urbain avec ce dernier. Le stationnement devient une épreuve et la circulation un défi. Choisissez un camping-car, ainsi que sa taille, selon votre usage.

Si vous avez l’intention d’en profiter un maximum tout au long de l’année, vous aurez tout le temps de vous habituer à sa taille. Dans le cas contraire, un camping-car trop grand va juste vous dissuader de l’utiliser.

La législation concernant les camping-cars

La législation au sujet des camping-cars est relativement simple. Tant que ce dernier ne dépasse pas les 3,5 tonnes, alors un simple permis B suffit. Le même permis que pour une voiture classique. Comme vous pouvez vous y attendre, si le poids de 3,5 tonnes est franchi, alors d’autres conditions sont à prendre en compte :

  • Si le poids global de votre camping-car, ou de votre véhicule et de votre remorque dépasse les 3,5 tonnes, alors en plus du permis B, il vous fait une formation nommée formation B96. Cette formation ne dure que 7 heures et a lieu dans une auto-école. Cette dernière vous permet de conduire un véhicule dont le poids, remorque comprise, ne dépasse pas les 4,250 tonnes
  • Si le poids de votre véhicule, avec ou sans remorque, dépasse les 4,250 tonnes, il vous faut un permis spécialisé nommé permis BE. Ce dernier demande quelques prédispositions : un résultat positif à l’épreuve du code depuis cinq ans maximum, en plus d’avoir une catégorie de permis français depuis au moins cinq années

Toujours dans le cadre de la législation, être passager d’un camping-car n’affranchit pas de certaines règles. En effet, lors de la conduite, il est nécessaire que tous les passagers soient attachés avec une ceinture de sécurité. Ce qui signifie qu’il est interdit de quitter sa place, que ce soit pour aller dormir ou pour effectuer toute autre activité lorsque le véhicule est en mouvement.

Quant aux limitations de vitesses d’un camping-car, elles sont semblables à celle d’un véhicule poids lourd, pour des raisons évidentes. Bien sûr, cela s’applique si votre camping-car a un Poids Total Autorisé en Charge (PTAC) de 3,5 tonnes. Si c’est le cas, alors votre véhicule subit les restrictions suivantes :

Limitation de vitesse à 110 km/h sur autoroute et de 100 km/h sur les routes à quatre voies séparées par un terre-plein central. En ville, la limitation de vitesse est de 50 km/h, même si avec la présence de panneaux indiquant une limite de 70 km/h.

L’interdiction de conduire sur certaines voies, celle affichant une restriction en termes de poids et qui concerne le poids du camping-car. De la même manière, un camping-car trop grand ne peut pas accéder à certains espaces.

Le stationnement

Un camping, car, comme n’importe quel véhicule, peut se stationner où bon lui semble, pour peu qu’il y ait suffisamment de place pour ce faire. Bien entendu, un camping-car ne peut pas s’installer dans les espaces qui lui sont formellement interdits par un panneau. Néanmoins, si vous pouvez tout à fait dormir dans votre camping-car, il vous est interdit de camper en pleine voie publique avec votre équipement, quelle qu’en soit sa nature.

Les aires d’accueil sont à favoriser pour les camping-cars, se montrant généralement plus accueillantes avec ces derniers. Néanmoins, n’oubliez pas que certaines aires ont des règlements très stricts, interdisant l’installation d’accessoires de camping ou limitant la durée du séjour. Enfin, et sauf exception particulièrement rare, les camping-cars sont les bienvenues au sein des campings. Comme pour le cas des aires d’accueils, il faut se soumettre aux règles établies par le camping, bien qu'habituellement, ils se montrent plutôt permissifs.

Ainsi, un camping-car peut s’avérer être un excellent investissement, pour peu qu’il soit bien choisi. Si vous parvenez à prendre en compte tout le potentiel d’un camping-car, tant les aspects positifs que négatifs, en plus d'évaluer à la fois vos besoins et vos envies, alors vous devriez être en mesure de faire un bon choix.

Mis à jour le 22/07/2022