Comment vendre sa voiture ?


En France, les propriétaires de voitures ont l’habitude de changer de voiture tous les 4 à 5 ans. Cela coïncide souvent avec l’agrandissement de la famille, même si le besoin de nouveauté peut également justifier la vente d’une ancienne voiture. La somme obtenue de la vente de la voiture d’occasion servira ensuite à en racheter une nouvelle.
Il existe différents moyens permettant de vendre sa voiture, et il s’agit notamment d’un processus nécessitant l’accomplissement de certaines formalités.
Les détails sur les différents moyens qui peuvent être mis en œuvre pour vendre sa voiture, et les étapes à respecter pour ce faire.

Les différentes manières de vendre sa voiture

La vente auprès de particuliers

En vendant auprès de particuliers, vous réglez vous-même tous les détails afférents à la vente du véhicule: des différents contrôles obligatoires, à la paperasserie administrative.
Vous vous chargez de ce fait de diffuser l’annonce de vente par différents moyens, d’organiser les essais préalables et de procéder aux formalités relatives à la cession. La vente de votre voiture à un particulier peut être particulièrement contraignante dans la mesure où vous devrez y consacrer beaucoup de temps et d’énergie.
Une agence automobile telle que Autoeasy facilitera toutes les contraintes énumérées précédemment. En effet, vendre sa voiture devient plus simple, vous ne vous occuperez plus de perdre votre temps et votre énergie sur la diffusion de votre véhicule, la gestion des essais, les démarches administratives, etc. car avec ce concept d’agence automobile, un conseiller s’occupe de tout pour vous.

La reprise sous condition d’achat à un concessionnaire

Vous avez la possibilité de vous faire reprendre votre ancien véhicule par un concessionnaire et d’en racheter une nouvelle ou d’occasion par la suite. Il s’agit d’un moyen particulièrement rapide non seulement pour vendre votre voiture, mais également d’en changer. Tous les concessionnaires proposent la reprise sous condition d’achat, mais sachez que dans ce cadre, la proposition d’achat sera inférieure de 15 à 20% à la cote Argus de votre voiture. Et comptez une baisse plus conséquente si vous envisagez de vendre votre voiture en l’état.
Si la vente auprès d’un concessionnaire ou d’un garagiste présente l’inconvénient de vendre moins cher qu’auprès d’un particulier, vous devez savoir qu’elle est plus pratique et rapide, car vous ne procédez à aucun contrôle, ni aucune procédure auprès de l’administration. Ce sera au professionnel de s’en charger à votre place et il vous suffira de ramener votre ancien véhicule au moment de recevoir la nouvelle. Du reste, le chèque que vous avez reçu pour la vente peut servir à financer l’achat de cette dernière.

Comment vendre sa voiture ?

Les étapes à respecter pour vendre sa voiture

Pour procéder à la vente de votre véhicule, vous devez généralement respecter 4 étapes à savoir :

L’estimation du prix de la voiture

La première chose à faire est de déterminer à quel prix vous pouvez proposer votre véhicule sur le marché d’occasion. Vous devez accorder une attention toute particulière à cette tâche dans la mesure où différents critères entrent en jeu dans l’estimation du prix d’une voiture d’occasion. D’une part, vous devez vous baser sur la cote Argus, le premier critère fiable auquel vous pouvez vous baser pour déterminer la valeur de votre voiture d’occasion, car il prend en considération les prix appliqués sur le marché automobile. D’ailleurs, la cote Argus sert de référence aussi bien pour les professionnels que les particuliers qui procèdent à la vente ou à l’achat de voitures d’occasion. Il vous suffit de ce fait de vous rendre auprès du site Internet pour trouver le prix de votre voiture.
Ensuite, d’autres critères devront entrer en jeu dans la fixation de votre prix de vente, et notamment, l’année mise en circulation du véhicule, ses équipements, le nombre de kilométrages au compteur, l’état général, etc.
Attendez-vous à ce que le prix fixé soit négocié ensuite par l’acheteur, et faites en sorte de mettre en avant les bons arguments en faveur de votre voiture. Attention toutefois à ne pas surévaluer pour éviter de faire fuir les potentiels acheteurs, notamment si vous savez pertinemment que votre voiture ne vaut plus le prix que vous en exigez. Évitez également la sous-évaluation, car n’oubliez pas que la négociation aura toujours lieu.

L’annonce

Vous devez à présent faire savoir que votre voiture est proposée à la vente. Pour ce faire, et comme pour toute vente classique, vous devez en faire l’annonce. Vous pouvez l’effectuer de différentes manières, la plus classique étant de coller une petite affiche sur la vitre arrière annonçant que votre véhicule est à vendre et qui renseigne sur vos coordonnées. Vous pouvez également prévoir des affichettes (avec photo à l’appui) à coller sur les véhicules de vos proches ou des commerçants près de chez vous.
Les petites annonces dans la presse sont encore plébiscitées pour vendre sa voiture, mais vous pouvez également publier votre annonce en ligne sur vos réseaux sociaux, sur des pages dédiées à la vente et l’achat de véhicules par exemple, et sur des sites spécialisés.
Votre annonce devra décrire clairement la voiture et contenir des photos pour informer au maximum les acheteurs potentiels.

La préparation à la vente

Vous devrez ensuite vous tenir prêt à tout moment à recevoir des appels pour essayer le véhicule. Il doit de ce fait être bien préparé à la vente et être mis en valeur pour en obtenir un bon prix. À cet effet, procédez à un nettoyage minutieux de l’intérieur comme de l’extérieur du véhicule, ne l’utilisez plus trop souvent pour éviter de le salir ou pire encore, d’abîmer quelque chose. Pensez également à retirer toute la décoration pour la rendre la plus impersonnelle possible, et si votre voiture a plus de 4 ans, procédez au contrôle technique obligatoire.

L’essai

L’essai est le moment où l’acquéreur potentiel peut tester votre voiture et constater qu’elle est encore en bon état de rouler. Attention, quelques précautions sont également à prendre pour un essai sécurisé : ne donnez les clés que lorsque vous êtes installé côté passager, souscrivez à une assurance pour l’essai, faites couper le contact et demandez à ce que l’on vous rende les clés avant de sortir du véhicule, et présentez les papiers attestant de l’état de la voiture : contrôle technique, carte grise, factures d’entretien, déclaration de cession, etc.

Mis à jour le 25/11/2019