Se faire retirer son permis en Suisse

Vous faites peut-être partie de ces personnes qui connaissent fort bien le droit français de la circulation routière ainsi que diverses informations qui font que c’est en toute quiétude que vous roulez ici et ailleurs à la moindre occasion. Seulement voilà, il se peut que vous soyez amené à franchir les frontières de l’Hexagone et vous retrouviez alors sous une autre juridiction, dans un pays où les lois et les sanctions sont différentes. Si vous êtes amené à devoir faire de la route dans un pays voisin ou même plus loin, il est indispensable que vous vous informiez sur les notions juridiques de base dans les contrées en question.

Au moindre problème, vous pourriez être surpris en réalisant qu’il existe des différences en matière juridique entre des pays pourtant culturellement proches. C’est peut-être encore plus le cas si vous êtes frontalier et franchissez la frontière quotidiennement. Que va-t-il se passer si vous commettez un délit sur le territoire suisse alors que vous habitez côté français ? Et dans le cas inverse, comment réagir ?

Le droit de la circulation routière en Suisse

En Suisse, par exemple, la loi fédérale sur la circulation routière LCR est un domaine complexe dans lequel se retrouvent le droit administratif, le droit pénal et le droit civil. Autant vous dire que ce n’est pas en une soirée à potasser que vous pourrez prétendre maîtriser l’animal. Ce domaine qui fait beaucoup parler de lui en ce moment (cf. Via Sicura) n’est en réalité totalement dompté que par des avocats spécialisés, souvent fort critiques à l’endroit de la politique qui lui est liée.

En revanche, certains sites viennent à votre rescousse en vous donnant des explications concernant la LCR, des conseils pour des situations bien spécifique. Nous relevons encore un tableau très complet des sanctions encourues (retrait de permis, amende, prison…) proposé par un site spécialisé, édité par l’un de ces avocats spécialisés dont nous vous parlions au préalable.

Vous l’aurez compris, les personnes passant beaucoup de temps au volant ont tout intérêt à se renseigner, aussi bien sur le droit français que sur celui des pays où il est possible qu’ils doivent rouler.

Mis à jour le 19/08/2018