Le Magazine des passionnés de Voitures et de Motos
Le Magazine des passionnés de Voitures et de Motos

Les motos électriques se développent

Depuis plus d’une centaine d’années déjà, on s’acharne (avec un succès fort limité) à remplacer les véhicules fonctionnant à l’essence avec des voitures complètement électriques. Bien que le moteur à explosion était violemment en retard sur la motorisation électrique vers la fin du 19e siècle, le premier fut rapidement amélioré et l’électrique sombra dans l’oubli. Les voitures électriques sont revenues sous les feux de la re depuis quelques décennies mais il semble que les adeptes de motocyclette, qui sont généralement avides de performance et de liberté, ne soient pas particulièrement emballés par le tout-électrique pour l’instant.

Le Mission RS, le dernier modèle à faire la manchette

Le manque d’enthousiasme ne se traduit par une absence de prototypes. On parlait récemment du Mission RS, un véhicule que développe actuellement une équipe qui se base sur le succès relatif de Tesla pour essayer de changer le marché de la moto.

Le prix s’annonce tout d’abord assez douloureux : on parlerait presque de 60 000$! On ne vise bien sûr pas le marché de bas de gamme : la Mission RS serait une moto sportive très puissante, presque comparable à une Ducati 1199 Panigale R. De quoi enthousiasmer de loin les amateurs de performance! Comme sa motorisation est entièrement électrique, sa réactivité et sa conduite seraient beaucoup plus douce que ses compétitrices.

On annonce l’autonomie de la Mission RS à 225 kilomètres, ce qui est plutôt bien pour un véhicule complètement électrique.

motoc-electrique

La Sora, une version québécoise à surveiller

Bien sûr, Mission Motors, la compagnie derrière le bijou précédent, n’est pas la seule à avoir des vues sur le marché. L’entreprise Lito Green, qui est basée sur la rive-sud de Montréal, a reçu vers le mois d’avril son autorisation officielle de Transport Canada pour produire en série ses motos totalement électriques.

La Sora reste elle aussi dans le haut de gamme mais elle se veut plus abordable que le Mission RS : on parle d’un prix de détail visé se situant aux environs de 46 000$. L’entreprise adopte une stratégie d’écrémage pour l’instant : elle fixe un prix relativement élevé et ne choisit que quelques concessionnaires pour assurer la distribution de son modèle, préférant refuser des commandes plutôt que de se lancer dans la course au développement à tout prix.

La Sora se veut une motocyclette principalement urbaine : son autonomie jouera dans les 100 kilomètres, bien qu’elle puisse malgré tout atteindre une vitesse de pointe de 170 km/heure. C’est un peu décevant pour ceux qui adorent partir pour de longues balades, surtout en prenant compte du fait que son chargement prend 9 à 10 heures sur une prise électrique traditionnelle.

motocyclettes-electriques

Un des gros problèmes du marché : le financement

Ce qui ralentit les entreprises qui se lancent dans le développement de motocyclettes électriques, c’est le financement qui se fait rare. Il faut croire que la tiédeur de l’Amérique du Nord face aux motorisations électriques et la situation économique mondiale qui se fait effrayante sont deux facteurs qui, mis ensemble, repoussent les visées ambitieuses des fabricants et des banquiers.

Mis à jour le 13/07/2018