Mise en fourrière de votre véhicule, comment agir ?

Votre véhicule a été mis en fourrière. Pas question de perdre votre temps pour vous manifester et le récupérer.

Si vous réclamez votre véhicule immédiatement ou dans les 3 jours qui suivent sa mise en fourrière, vous pouvez le récupérer à condition de régler le montant de la contravention les frais d’enlèvement et des frais de garde du véhicule.

A priori, vous devrez procéder aux réparations nécessaires ou le contrôle exigé pour pouvoir récupérer votre véhicule. Là, vous aurez besoin d’une autorisation de sortie de fourrière à l’autorité dont relève la fourrière. Vous ne récupérerez votre voiture qu’après vérification que le contrôle technique et/ou les réparations ont bel et bien eu lieu.

Que se passe-t-il après 3 jours ?

Si vous ne vous manifestez pas dans les 3 jours qui suivent la mise de votre véhicule en fourrière, vous recevrez une notification de cet acte par lettre recommandée, cette notification doit inclure les mentions obligatoires énumérées à l’article R.325-32 du Code de la route. Vous devez y retrouver l’auteur de la décision, les motifs de la mise en fourrière, la fourrière désignée, les délais pour retirer le véhicule, etc.

Ce courrier vous oblige à venir récupérer votre véhicule dans un délai de 10 jours si elle a été déclarée, par un expert, hors d’état de circuler dans des conditions normales de sécurité et que sa valeur marchande est inférieure à 765 €. Dans les autres cas de figure, il vous faut attendre 45 jours avant de pouvoir le faire.

Jouer la carte de votre Assurance automobile

Si, au moment de la reprise de votre véhicule, vous constatez qu’il a subi des dégâts qui ne figurent pas sur la fiche descriptive de l’état de votre voiture. N’hésitez pas à envoyer à votre assurance auto ces problèmes sur place sur un document écrit à l’aide de photos, N’oubliez pas que ces éléments sont indispensables une fois vous vous adressez à votre assureur.

Mis à jour le 13/07/2018