Insolite : en Vendée, une start-up donne des leçons de conduite… à des enfants de 10 ans

Apprendre à conduire à 10 ans ? Oui c’est parfaitement possible dans le département de Vendée ! Une start-up baptisée « Young Driver » propose en effet aux jeunes âgés entre 10 à 17 ans de prendre des leçons de conduite. Un service original qui n’est pas bête du tout. Détails !

Un service vraiment très original

Insolite : en Vendée, une start-up donne des leçons de conduite… à des enfants de 10 ans

Comme l’indique son nom, Young Driver propose des cours de conduite aux jeunes vendéens. Ces derniers seront encadrés par des moniteurs spécialisés. Ils apprendront les bases (comment freiner, changer les vitesses, manœuvrer ou encore se garer) au volant d’une voiture équipée d’une double commande, comme pour un véhicule auto-école. À un moment, les élèves sont tout seuls aux commandes de la voiture. Que les parents se rassurent : il n’y a absolument rien à craindre, car les cours de conduite se déroulent sur un circuit fermé et parfaitement sécurisé.

Le concept a la côte en Grande-Bretagne

À l’origine, Young Driver est une start-up britannique qui, depuis sa création en 2007, a déjà dispensé près de 700 000 leçons à travers le pays. En France, le concept a été apporté par Claire Laurentin, une entrepreneure vendéenne. « J’ai passé la majorité de ma vie d’adulte en Grande-Bretagne », raconte cette dernière. « Il y a cinq ans, je suis revenue en France, en Vendée, pour donner à la fois des cours de marketing et d’anglais professionnel. Un de mes anciens clients du Royaume-Uni m’a demandé si je voulais bien m’occuper du lancement de Young Driver en France. J’ai accepté. »

Former et préparer les conducteurs de demain

Insolite : en Vendée, une start-up donne des leçons de conduite… à des enfants de 10 ans #2

Le but de l’entreprise est de préparer et responsabiliser les futurs conducteurs dès leur plus jeune âge. Comme l’explique Claire Laurentin : « nous accompagnons les adolescents de 10 à 17 ans, dans leur compréhension de la voiture. Apprendre tôt, c’est apprendre mieux. Pour les jeunes, il s’agit d’acquérir les gestes de base, freiner, changer de vitesse ou encore manœuvrer. » Au programme : des cours de 30 min ou une heure, sous la houlette de moniteurs certifiés.
Claire Laurentin ambitionne de développer rapidement la start-up à travers la France, à l’instar de la Grande-Bretagne qui compte actuellement 62 sites Young Driver aux quatre coins du pays. Il est ainsi prévu que Young Driver ouvre à son tour un site dans les communes de Nantes et Cholet d’ici la fin de l’année, puis à Paris dès l’année prochaine.

Mis à jour le 07/08/2019