Le Magazine des passionnés de Voitures et de Motos
Le Magazine des passionnés de Voitures et de Motos

Les Hoverboards : un cadeau à double tranchant

L’Hoverboard, appelé également gyropode, a été sans conteste l’un des « jouets » les plus populaires de Noël 2015. Sous le sapin, il a ravi petits et grands par son coté futuriste, ludique et pratique.

Si ce type d’objet écologique, car à propulsion 100% électrique, est sans nul doute l’avenir des transports urbains et personnels, son essor a connu un certain nombre de « couacs » inhérents à toute nouveauté.

Explosions et incendies spontanés

Peut-être le revers de la médaille de la mondialisation industrielle. En quête du graal, bon nombre de consommateurs sont partis en quête d’un hoverboard pas cher et pour ce faire se sont uniquement attachés au prix de l’objet.

Conscient de l’enjeu financier, les fabricants chinois d’hoverboards, qui jusqu’ici fabriquaient pour des marques ayant pignons sur rue, se sont également lancés dans leur commercialisation. Sous l’appellation « smart wheel balancing » ou « smart board balancing » ces produits ont débarqué sur le marché européen et américain.

Le problème, c’est que ces hoverboards ne répondent pas aux normes et critères européens et surtout à la nouvelle directive Rohs qui interdit l’usage de substances dangereuses comme le plomb, le mercure, le chrome etc. De même, par souci de rentabilité, la qualité des composants et leur stabilité a été négligé par ses constructeurs.

Ainsi, sans compter l’impact passif des substances dangereuses, a-ton vu sur les réseaux sociaux des photos impressionnantes d’hoverboards en flamme.

Les Hoverboards, un cadeau à double tranchant

Trouver des hoverboards de qualités

Suite à ces nombreux désagréments, la plupart des plateformes de ventes, comme Amazon, ont mis en place un contrôle strict des procédés de fabrications des gyropodes. Bon nombre d’entre eux ont été retiré des listings du géant américain, ne laissant place qu’aux plus fiables, ainsi le consommateur peut être rassuré.

Un autre astuce pour être sur de son choix, consiste à vérifier systématique la présence des sigles « CE » et « ROHS » sur les boites des machines.

Enfin, la présence d’avis, la notoriété de la marque sont des éléments qui doivent être également pris en compte lors du choix d’un hoverboard.

Mis à jour le 21/09/2016