Le Magazine des passionnés de Voitures et de Motos
Le Magazine des passionnés de Voitures et de Motos

Une formation premiers secours au programme du permis de conduire ?

Le 6 novembre dernier, Jean-Pierre Leleux (UMP) a proposé une loi au Senat pour inclure une formation premiers secours aux épreuves du permis de conduire.  Ce type de loi avait été refusé par l’Assemblée nationale l’an dernier. Les futurs acquéreurs du papier rose seront fixés sur leur programme de formation le 19 novembre prochain 2013. La décision sera votée en séance publique.

L’importance des premiers secours

D’une manière globale, chaque année, près de 4 000 personnes sont tuées sur les routes françaises. Il faut savoir que le temps d’attente entre l’appel des secours et leur arrivée sur les lieux de l’accident est estimé à 15 minutes. Celles-ci sont considérées comme vitales. Or, si les 900 000 candidats annuels au permis de conduire étaient tous formés aux gestes de premiers secours, des vies seraient probablement sauvées. Selon l’élu des Alpes Maritimes, près de 250 à 300 vies pourraient être épargnées si les nouveaux conducteurs connaissaient les gestes de premiers secours.

La France en retard par rapport à ses voisins européens

En France, peu de personnes ont des notions de base des premiers secours. En effet, en 2010, seulement 27 % des Français ont été diplômés suite à une formation premiers secours. Plusieurs pays européens ont déjà ajouté cette formation supplémentaire à leurs épreuves de permis depuis une vingtaine d’années. L’Allemagne, l’Autriche ou encore la Croatie font partie des bons élèves. Le retard de la France se fait remarquer face aux Allemands : huit Allemands sur 10 sont formés aux gestes de premiers secours.

D’une manière plus générale, chaque pays à son propre permis et son mode de fonctionnement bien définis. Le permis allemand est à l’inverse du nôtre : 0 signifie que l’automobiliste n’a commis aucune infraction et 18 indique que son papier rose est annulé. Le permis luxembourgeois se rapproche du nôtre tant sur son nombre de points maximal (12) que sur la démarche pour la récupération de points.

Un changement qui semble complexe

L’apparition de cette formation engendrera quelques modifications et quelques craintes. Il est  vrai qu’elle nécessitera de prévoir 4 à 6 heures d’apprentissage supplémentaires. Or, l’ensemble des auto-écoles a de plus en plus de mal à proposer des dates pour passer le permis à leurs clients. Les formateurs craignent donc un retard et un allongement de la formation globale.  De plus, la question du prix fait débat. Le tarif du permis de conduire reste une somme conséquente, qu’en sera-t-il si la proposition de loi est acceptée ? Les personnes possédant déjà le PSC1 seront dispensées de suivre cet apprentissage.

En quoi consistera l’épreuve ?

premiers-secours-permis-conduire

Le programme de celle-ci n’est pas encore tout à fait établi mais l’objectif principal est de s’assurer que chaque nouveau conducteur ait les notions élémentaires de premiers secours. Les 5 gestes qui sauvent seraient inculqués aux élèves : alerter, protéger les lieux et les victimes,  s’assurer de la ventilation de celle-ci, arrêter une hémorragie et mettre une personne en position latérale de sécurité (PLS). Ainsi, la réanimation et le massage cardiaque ne seront pas enseignés.

Ce 19 novembre 2013, la loi sur la formation premiers secours sera votée. Les formateurs et les élèves seront donc fixés sur les futurs programmes proposés par l’ensemble des auto-écoles françaises.  condition que cet apprentissage soit intégré dans la formation du permis de conduire, ne devrait-il pas l’être également pour les stages de récupération de points ?

Mis à jour le 07/04/2018