Le Magazine des passionnés de Voitures et de Motos
Le Magazine des passionnés de Voitures et de Motos

La fiabilité automobile allemande, toujours un modèle ?

Les critères d’achat d’un véhicule sont nombreux, mais quel que soit le budget que l’on souhaite imputer lors d’une nouvelle acquisition, ce que l’on souhaite par-dessus tout c’est de la fiabilité. Longtemps louée, la « Deutsche Qualität » des constructeurs automobiles allemands est-elle toujours d’actualité ? Le point sur les idées reçues et les réalités du marché.

Les constructeurs les plus fiables du marché

Comme chaque année depuis 15 ans, l’Automobile Magazine livre une enquête sur la fiabilité et la qualité automobile. Le moins que l’on puisse dire c’est que les constructeurs allemands ne sont plus aussi bien placés que par le passé. L’Audi A1 est par exemple classée à la 9ème place des petites voitures les plus fiables. Les japonaises et les coréennes en revanche s’en sortent avec les honneurs et notamment Mazda qui place deux de ses véhicules parmi les plus fiables du marché dans les catégories « familiales » et « cabriolet ».

La fiabilité automobile allemande, toujours un modèle ?

Les constructeurs automobiles français ne sont pas en reste puisque Renault décroche également deux premières places avec son Kangoo dans la catégorie « ludospace » et la Zoë pour les « petites voitures ». Le groupe automobile PSA peut se targuer lui aussi d’une très bonne appréciation pour sa 308 avec une note globale de 16,5 sur 20.

Idées reçues générales : diesel versus essence

L’idée selon laquelle les moteurs diesels seraient plus fiables que leurs homologues à essence a fait son chemin dans l’esprit des automobilistes, cependant ce n’est plus vrai aujourd’hui : les nouveaux moteurs essences sont aussi fiables voire plus fiables que les diesels.

Ce qui a inversé la tendance, c’est notamment les « ajouts » réalisés en nombre sur les motorisations diesel : du turbo au filtre à particule en passant par le SCR, ces véhicules sont beaucoup plus sujets à la panne qu’auparavant. Si les blocs moteurs sont rarement en cause, les pannes de turbo sont monnaie courante et coûtent généralement très chers aux infortunés… Ces constatations et les avancées sur l’essence pourraient-elles inverser la tendance des ventes de véhicules ?

Mis à jour le 08/08/2015