Le Magazine des passionnés de Voitures et de Motos
Le Magazine des passionnés de Voitures et de Motos

Faire un doigt d’honneur à un radar automatique peut vous envoyer en prison

Un conducteur a fait un doigt d’honneur quand il est passé devant un radar automatique. Le parquet a considéré cet acte comme un outrage au personnel qui devrait visualiser les images prises par les radars. L’automobiliste risque ainsi un emprisonnement ferme.

Ce geste déplacé a eu lieu le 22 mai 2015 alors que le conducteur avait été flashé deux fois devant les radars automatiques de Saint-Forgeux-Lespinasse et de Bessay-sur-Allier.

Faire un doigt d’honneur à un radar automatique peut vous envoyer en prison

Le conducteur a voulu se cacher et a dissimulé la plaque d’immatriculation de son Opel. Une enquête a donc été menée pour le retrouver. Il a fini par se faire repérer.

Devant le tribunal, on lui a reproché toutes les infractions qu’il a commises. Il est reconnu coupable pour plusieurs infractions.

Faire un doigt d’honneur à un radar automatique peut vous envoyer en prison

Il a conduit en excès de vitesse mais ce qui énerve le plus les juges, c’est le doigt d’honneur fait deux fois devant deux radars différents.

Un doigt d’honneur destiné à une personne particulière

Pour se protéger, le conducteur affirme que le doigt d’honneur n’était pas destiné aux fonctionnaires qui travaillent dans la surveillance de la circulation. Cela a été plutôt adressé à son ancienne compagne. Pour le procureur, cette excuse est irrecevable.

Faire un doigt d’honneur à un radar automatique peut vous envoyer en prison

Le conducteur a quand même reconnu avoir conduit en excès de vitesse. Pour le doigt d’honneur, il refuse d’admettre que c’était pour ceux qui visualisent les images vidéos. Selon ses explications, il disait qu’il était énervé à cause d’une vieille histoire qu’a racontée son ex-compagne.

Pour la plaque d’immatriculation cachée, il a aussi dit que c’était parce qu’il a confié sa voiture la veille à une autre personne.

Une affaire contre une machine selon l’avocat

Maître Jamel Mallem, l’avocat qui plaide en faveur du conducteur, trouve le jugement contre son client est trop sévère. Selon lui, la sentence ne doit pas conduire son client à un emprisonnement ferme. Le verdict devrait être plutôt la relaxe puisque son client a fait un doigt d’honneur à une machine et non à des vraies personnes.

Faire un doigt d’honneur à un radar automatique peut vous envoyer en prison

Les deux parties ne semblent donc pas vouloir lâcher prise. Le tribunal prend l’affaire très au sérieux bien que l’infraction date déjà d’il y a trois ans.

Pour connaitre le dernier verdict, il faut encore attendre la délibération qui aura lieu le 3 avril prochain.

Mis à jour le 13/07/2018