Le Magazine des passionnés de Voitures et de Motos
Le Magazine des passionnés de Voitures et de Motos

Pourrions-nous circuler dans la ville sans marquage au sol ?

La signalisation et plus particulièrement le marquage au sol organise nos déplacements harmonieux au cœur de la ville. Mais qu’en serait-il si nous supprimions définitivement une majorité de la signalisation de nos villes ?

circuler-ville-marquage-sol

L’idée d’une absence de signalisation et de marquage au sol

Si l’idée peut sembler au premier abord assez farfelue, quelques villes ont déjà testé cette méthode afin d’observer le comportement des citoyens. A l’initiative de l’ingénieur Hans Monderman, la théorie de la « route nue » veut que l’usager, privé de signalisation, augmente son attention en conséquence et provoque ainsi moins d’accidents.

Des villes sans marquage au sol

Makkinga et Drachten, aux Pays-Bas, ont été les premières villes tests. En effet, en l’absence totale ou partielle de signalisation sur un rond point, l’attention des usagers augmente et permet de ne plus déplorer le moindre accident.

Les limites de l’absence d’un marquage au sol

Si, à en croire Hans Monderman, l’attention des usagers s’accroît en même temps que la signalisation disparaît, n’oublions pas qu’elle harmonise les différents comportements dans l’espace public. Aujourd’hui, les villes de Makkinga et Drachten déplorent beaucoup moins d’accidents, ce qui pourrait s’avérer être un très bon argument pour la démocratisation des routes nues. Toutefois, constater moins d’accidents ne signifie pas que les imprudences et incivilités sont moindres.

Sources : Marquosol et Agoravox

Mis à jour le 13/07/2018