Automobile : bientôt une fusion entre Renault et Fiat Chrysler ?

Le conseil d’administration de la firme Renault s’est réuni de bon matin le lundi 27 mai. Le but de cette réunion est d’étudier la possibilité de fusion avec Fiat Chrysler qui propose un rapprochement entre les deux constructeurs pour aboutir à la création d’un des plus grands groupes d’automobile dans le monde.

L’intérêt de cette fusion entre les deux parties

Cette union des deux sociétés devrait leur permettre de réaliser beaucoup de bénéfices, de l’ordre de 5,3 milliards d’euros jusqu’en 2024. L’une des entreprises précise même que cette alliance engendrerait un « portefeuille de marques couvrant tous les segments clés du marché. » Seront concernées par cette fusion, les diverses marques des deux constructeurs, tels qu’Alfa Romeo, Maserati, en passant par Lada et Dacia, et sans oublier les marques emblématiques comme Jeep, Ram, Fiat ainsi que les voitures utilitaires.

Automobile : bientôt une fusion entre Renault et Fiat Chrysler ?

Grâce à cette alliance, les deux groupes vont former un poids lourd dans le secteur avec 8,7 millions de voitures vendues dans l’année. Le chiffre d’affaires du duo serait alors estimé à 170 milliards d’euros. Cette nouvelle entité deviendrait le numéro un mondial face à Toyota et Volkswagen. D’autant plus qu’à eux deux, Renault et Fiat Chrysler veulent développer la motorisation électrique et la conduite autonome.

Les parts respectives des deux groupes

Il a été annoncé que ce rapprochement allait s’effectuer à part égale pour les deux sociétés. Ainsi, comme la capitalisation boursière de Fiat Chrysler est un peu plus supérieure que celle de Renault, ce dernier devrait recevoir une part de 2,5 milliards d’euros afin de contrebalancer ce déséquilibre entre les deux partenaires.

Automobile : bientôt une fusion entre Renault et Fiat Chrysler ? #2

Les actionnaires majoritaires seront le groupe Exor qui appartient à la famille Agnelli. Cette dernière contrôle à peu près 29 % du capital de la société. Depuis le matin du 27, le titre de Renault a augmenté de 13 % en moins d’une heure après le début des échanges. De son côté, l’action de Fiat-Chrysler à Milan a bondi de 12 %.

Mis à jour le 04/06/2019