Bientôt une aide financière pour l’achat d’une voiture ?

Avoir une voiture donne lieu à de nombreux investissements. Il faut compter l’achat, l’essence, l’assurance, les frais de réparation et de maintenance… Avec tout cela, la facture peut monter très vite ! Pour aider les travailleurs et les foyers à faibles revenus, le gouvernement a décidé de mettre en place une aide à l’achat d’un véhicule. Cette idée est inspirée du programme d’investissement social monté par Renault, le constructeur automobile. Détails !

Comment se présente le soutien de l’État ?

L’idée d’une aide financière pour l’achat d’une voiture a été découverte dans la boite à projets d’« Entreprise & Pauvreté » créée en 2010 par Martin Hirsch (AP-HP) et Emmanuel Faber (Danone). Avec Renault, l’organisation a imaginé un programme d’investissement social pour pouvoir réparer les automobiles à prix coûtant.

Bientôt une aide financière pour l’achat d’une voiture ?

D’après le site Capital, l’aide se présentera sous forme d’un microcrédit spécialement destiné aux travailleurs à revenus faibles. Ces derniers pourront en profiter, mais uniquement pour l’achat d’une voiture moins polluante. Cette offre s’applique également aux constructeurs d’automobiles pour qu’ils puissent bénéficier d’une prime à la conversion automobile.

Comment ça marche ?

Des partenaires comme Pôle emploi pour les chômeurs, l’ADMR et l’Adie se chargent de repérer les bénéficiaires : « nous n’avons pas voulu fixer de seuil de revenu, ce sont nos partenaires qui établissent leurs propres critères », affirme Nicolas Douziech, chef du projet Mobilize chez « Entreprise & Pauvreté ». Ensuite environ 350 garagistes ont accepté de faire des réparations sans obtenir des bénéfices : 2 000 personnes ont pu ainsi être orientées vers une réparation solidaire.

Bientôt une aide financière pour l’achat d’une voiture ? #2

Entreprise & Pauvreté a également monté un projet d’accès à véhicule fiable dans le but d’aider les bénéficiaires à « ne peut pas prendre le risque d’investir 3 000 euros pour une occasion, s’il faut réemprunter six mois après pour des réparations ».

Actuellement, près de la moitié des heureux bénéficiaires du projet ont maintenant une voiture et ils touchent une prime à la conversion entre 2 000 à 4 000 euros. L’objectif est d’accéder à 10 000 voitures par an jusqu’en 2022.

Mis à jour le 22/05/2019