Autos Motos : le Magazine des passionnés de Voitures et de Motos
Autos Motos : le Magazine des passionnés de Voitures et de Motos

Avertisseur de radars : tel est pris qui croyait prendre ...

De nombreux automobilistes ont investi dans une application ou un avertisseur de radars  permettant de débusquer ces contrôleurs de vitesse, disséminés sur nos routes françaises. Beaucoup affichaient ainsi le sourire vainqueur de celui qui déjoue les pièges tendus par son adversaire. Le jeu de cache-cache a néanmoins pris fin avec l’interdiction d’utilisation des avertisseurs de radars à bord d’un véhicule.

radar-securite-routiere

Depuis 2012, les autorités ont donc décrété comme illégaux l’avertisseur radar et autre détecteur radar. L’appareil antiradar de type brouilleur d’onde était, quant à lui, interdit depuis toujours à la vente et à l’achat en France. Aujourd’hui seul l’assistant d’aide à la conduite ou outil d’aide à la conduite est toléré dans l’habitacle. Les sourires vainqueurs se sont peu à peu effacés au profit d’une grimace chez les automobilistes ayant investi dans le précieux avertisseur de radar !

Tel est pris qui croyait prendre et les flashs crépitent à nouveau sur les routes et autoroutes de France et de Navarre. Rappelons que l’avertisseur radar était à l’origine de coups de frein vigoureux de la part de l’automobiliste en approche. Cette attitude, dangereuse pour les autres usagers et pour la sécurité du conducteur lui-même, devrait ralentir face à la condamnation de l’avertisseur radar et autres appareils antiradar.

radar en motos

Mis à jour le 15/12/2014